Bibliographie

2004

l'ART H.O.P. l'humour noir !
l'humour noir dans les arts plastiques

SEMSER, page 118

photo : le chef d'Orchestre + texte

Yak RIVAIS
éditions Eden, 190 pages
Télécharger le document

. . . . . . . .

2003

Charles Semser, Malices et outrages
Sculptures 1968 à 2002

NOYON, conservation des musées
6 place Aristide Briand
60400 NOYON

Catalogue de l'expo de CHARLES SEMSER, au musée de NOYON
30 pages
27 photos -noir/couleurs

"Si je réfléchis plus avant à la chose, j'en arrive à la conclusion que l'homme est la meilleure mauvaise chose sur le grand disque du monde et que chez lui, comme pour les notes de musique, c'est tantôt la tête, tantôt la queue qui se trouve en haut et qui prend le dessus"
Jean Paul

On peut faire l'autruche et essayer de ne pas le savoir, mais l'humanité est malade. Mal fichue, fonctionnant de travers. Assez grotesque finalement. Pas de quoi rire? Au contraire.
Cela peut se dire et se théoriser (on a écrit à ce propos de quoi combler de très grandes bibliothèques, de France et d'ailleurs) - mais cela se montre encore mieux : cela fait encore mieux rire (ou sourire) quand on le montre. A condition, bien entendu, que cela soit montré comme il convient pour que, revoyant dans des oeuvres des fragments symptomatiques de ce monde à la dérive, le spectateur puisse tout de suite saisir ce qui s'y révèle de malaise.

CHARLES SEMSER est un sculpteur singulier. Délaissant la recherche du "beau" (comme on le comprend ! plus personne ne sait très bien en quoi ça consiste), il est plutôt en quête de clarté et d'efficacité. Et pour ce faire, il recourt à des matériaux assez inhabituels : 20 ans de ciment coloré dans la masse, 20 ans de terres cuites vernissées - du batiment à ce qui ne constitue trop souvent qu'un artisanat plus ou mains intéressant ...

De son passé de peintre il a conservé le besoin de la couleur, de son expressivité, et s'il a abandonné la toile, c'est parce qu'elle manquait décidément d'épaisseur, de consistance : avec la sculpture, les propositions artistiques deviennent des objets réellement présents, dotés de leur masse éventuellement impressionnantes, dans l'espace de la vie commune.
Se vouloir sculpteur - oui, mais pour quoi? La sculpture fut longtemps un art de célébration (du sacré, puis du pouvoir et de ses représentations -voyez les bustes, les statues équestres de ces généraux dégainant comme pour embrocher les oiseaux - de l'Histoire et de ses prétendus Hauts Faits), mais elle ne l'est plus. Parce qu'il n'y aurait plus grand chose digne d'être célébré. Plus fondamentalement peut-être, parce que la célébration suppose une communauté d'esprit qui risque désormais de faire défaut. D'où l'individualisation de la sculpture dans les multiples déclinaisons possibles de volumes non-figuratifs, et son usage social encore possible, mais pour simplement marquer l'espace collectif : de ce point de vue, la sculpture abstraite "anime" toujours agréablement les carrefours, les places, éventuellement les bords d'autoroutes, sans perturber qui que ce soit.

C'est très exactement ce que refuse le sculpteur SEMSER, qui ne tient pas vraiment à être un aimable animateur, mais a bien l'intention de perturber, tout en s'adressant simultanément à tout le monde (c'est son versant un peu utopique : il s'agirait de retrouver la communauté d'esprit défaite). D'où son recours à l'"image" - capable d'être immédiatement perçue et comprise par tous, même (surtout ,) si elle doit faire grincer quelques dents. Il n'est donc pas étonnant que ses figures en ciment accèdent à des dimensions monumentales - et que ses oeuvres en céramiques, destinées ç un usage plus intime, proposent des compositions porteuses d'un sens invitant au dialogue, ou à la discussion.

Gérard DUROZOI
Musée de Noyon

. . . . . . . .

2000

Une ville et ses oeuvres,
l'Art monumental à Vitry

Vitry sur Seine
SEMSER, page 81

Béton coloré 1980, école maternelle Petite Saussaie

édition communale, 110 pages

. . . . . . . .

1995

Trente ans de jeune sculpture à Paris

catalogue de 160 pages


SEMSER : texte de Meuris + photo pleine page : LE TANGO
p.134-135

Denys Chevalier

. . . . . . . .

1993

CITIZEN BARNES

La SEPT
Vidéo de 60 minutes
La SEPT

. . . . . . . .

page : 1 . 2 . 3 . 4